Programme


  • (GMT)
    INDUSTRY OUTLOOK | ELECTRICITE - Transition énergétique : quelle place pour le gaz africain dans le futur mix électrique ?
    Salle AFRICA HALL.

    Les débats font rage autour du gaz : énergie fossile, ressource clé de la transition ou énergie verte ? Lors de la COP26, 39 pays se sont engagés à cesser d’ici fin 2022 les financements à l’étranger de projets fossiles, gaz inclus. Deux mois plus tard, la Commission européenne proposait, sous conditions, de classer le financement des projets gaziers comme “investissement vert”. Pour l’Afrique, dont 40% de la production électrique est issue du gaz, ce débat est crucial : malgré leur progression, les ENR (hors hydro) ne fourniront que 10% de l’électricité du continent en 2030. Comment réussir à faire du gaz africain, offshore et éloigné des zones de– consommation, l’élément clé de la transition énergétique et de l’accès à l’électricité ?    

     

    Points clés 

    • Batteries, hydrogène vert… : comment les innovations technologiques impactent-elles les investissements dans le gaz africain ? 

    • Comment financer les projets de gaz offshore pour contribuer au mix énergétique de l’Afrique ? 

    • Pays non producteurs : faut-il tout miser sur les ENR ? 

     

     

    Associé, Philae Advisory
    Journaliste Indépendante, SKY NEWS
    Directeur général, CIE
    Fondatrice et CEO, DLO Energy Resources Group (Pty) Ltd.
    Directrice, Energies Nouvelles, SEPLAT ENERGY PLC SEPLAT
    Vice-Président Business Development GNL Gaz Renewables & Power , TOTALENERGIES

  • (GMT)
    INDUSTRY OUTLOOK | AGRIBUSINESS - Transformation agricole : des nouvelles zones pour changer la donne ?
    Salle DAKAR.

    L’Afrique subsaharienne expédie la majorité de ses 40 Mds $ d’exportations agricoles annuelles sous forme brute (cacao 74 %, coton 70 % et noix de cajou 95 %). Pour y remédier, à travers le continent, des dizaines de zones de transformation agricole sont en cours d’élaboration – dont huit au Nigéria pour un total de 570 millions de $ d’investissement. Objectif notamment : résoudre les problèmes récurrents du secteur tels le coût élevé du fret, l’accès limité au stockage ou à l’électricité. Quelles sont les recettes pour que ces espaces deviennent de véritable source de valeur et attirent les leaders de l’agro-industrie ?    

     

    Points clés 

    • Cultures d’exportation ou non : comment se positionner ?  

    • Gouvernance, taxes… : quels sont les ressorts d’un partenariat public-privé gagnant-gagnant ? 

    • Route-to-market : comment les approches innovantes bouleversent les chaînes de valeur 

    Directrice du département des finances agricoles et du développement des infrastructures rurales, African Development Bank
    Journaliste, JEUNE AFRIQUE
    Co-CEO, R-LOGISTIC
    Présidente & CEO, Diana Holding
    Fondateur et CEO de ARISE IIP, ARISE IS, et ARISE P&L, ARISE IIP, ARISE IS, ARISE P&L
    CEO, OCP Africa
    CEO, RELEAF

  • (GMT)
    BUSINESS CASE | Croissance externe : les clés pour réussir l’acquisition d’une PME
    Salle LAGOS.

    Diversification géographique, acquisition de compétences ou de métiers complémentaires, gain de parts de marché : si les bénéfices et les objectifs d’une opération de croissance externe ciblant une PME sont connus, le nombre d’opérations de M&A menées par des acteurs locaux ou régionaux reste relativement limité sur le continent. Dans cette session animée par la banque d’affaires KeysFinance Partners, deux dirigeants d’entreprise témoignent des principaux défis rencontrés lors d’une opération de croissance externe : identification de la cible, valorisation en période incertaine, exécution de la transaction et jusqu’à l’intégration post-acquisition. 

     

    Président, Keysfinance Partners
    Directeur Général, Plastica

  • (GMT)
    INVEST IN | Sénégal
    Salle ABIDJAN.

    Rassemblement annuel de référence du secteur privé africain, l’AFRICA CEO FORUM consacre une large part de ses activités au dialogue entre décideurs publics et leaders du monde des affaires. Dans le cadre des sessions «Invest In», les plus hautes autorités de pays africains, Premiers ministres, ministres et hauts fonctionnaires, exposent leur stratégie de développement économique aux investisseurs et PDG. Ces conférences sont l’occasion de dialoguer librement avec les délégations officielles sur de nombreux sujets, de l’environnement des affaires aux projets d’investissements public et privé.

    Directeur Associé, Deloitte
    Ministère de l'Economie, du Plan et de la Coopération, Ministère de l'Economie, du Plan et de la Coopération - Sénégal
    Directeur régional pour l'Afrique de l'Ouest et Centrale, International Finance Corporation (IFC)
    Directeur Général, APIX S-A
    Président, Conseil National du Patronat du Sénégal (CNP)
    Ministre du Pétrole et des Énergies, République du Sénégal

  • (GMT)
    CONVERSATION WITH | Mamadou Sangafowa Coulibaly & Luca Vignati
    Salle AFRICA HALL.

    En septembre dernier, la Côte d’Ivoire annonçait une « découverte majeure » de pétrole et de gaz naturel offsore : 1,5 à 2 Mds de barils de pétrole brut et 1 800 à 2 400 Mds de pieds cube de gaz. Développé par le géant italien Eni, cette découverte intervient alors que de la COP26 à la crise ukrainienne, le gaz est passé d’une énergie en passe d’être abandonnée à un bien stratégique. Comment profiter de cette manne gazière tout en accélérant la transition énergétique du pays ? Emmenés par le journaliste de CNN Larry Madowo, le tout nouveau ministre des Mines, du Pétrole et de l’Energie de Côte d’Ivoire, Mamadou Sangafowa Coulibaly, nommé fin avril 2022, et Luca Vignati, responsable upstream d’Eni, discutent des opportunités que le gaz offre à la Côte d’Ivoire et à l’Afrique.

    Journaliste et Correspondant international, CNN
    Ministre des Mines, du Pétrole et de l’Energie, République de Côte d'Ivoire
    Directeur Upstream, ENI

  • (GMT)
    KEYNOTE | Champion de haut niveau pour l'action climatique
    Salle AFRICA HALL.

    COP 27 : Quels enjeux pour le secteur privé africain ? 

    Il n’y aura pas de place pour les « promesses inutiles  » lors de la Conférence des Nations unies sur le changement climatique 2022 (COP27) qui se tiendra en novembre à Sharm El-Sheikh, selon le Champion de haut niveau des Nations unies pour le changement climatique en Égypte, le Dr Mahmoud Mohieldin. Une conférence qu’il souhaite essentiellement axée sur la mise en œuvre de projets climatiques. Dans ce discours-programme qui sera suivi d’une séance interactive de questions-réponses avec le public, Dr. Mohieldin, économiste chevronné et ancien ministre égyptien de l’Investissement, évaluera les enjeux pour le secteur privé africain de la conférence phare sur le climat. 

    Champion de haut niveau de l'ONU pour le changement climatique, UNFCC

  • (GMT)
    WORKSHOP | WFC - Devenir un leader en matière d'égalité des sexes : Ce qu’il reste à faire
    Salle KIGALI.

    Malgré les nombreuses preuves que l’égalité de genre aux postes de direction et d’administration est bonne pour les affaires, une majorité écrasante d’organisations affirment que la promotion des femmes dans les postes de direction n’est pas une priorité formelle de l’entreprise. Pourtant, la diversité au sommet est essentielle pour une organisation performante et tournée vers l’innovation.  

    Dans cet atelier, vous entendrez quelques-uns des leaders influents du continent qui ont eu un impact sur l’égalité de genre par leur travail. Ils identifieront les composantes, les opportunités et les défis de la promotion d’un leadership inclusif et transformateur pour la justice de genre au sommet de leurs contextes organisationnels.   

      

    • Comment pouvons-nous promouvoir la parité hommes-femmes au niveau des cadres supérieurs et des conseils d’administration en tant qu’économie intelligente ?   

    • Quelles sont les pratiques clés qui peuvent aider les organisations africaines à combler le fossé entre les sexes au sommet ?  

    • Comment pouvons-nous mieux suivre, évaluer et améliorer les plans d’égalité des sexes au plus haut des organisations et entreprises du continent ?  

    Fondatrice & CEO, Brazza Transactions
    Associée Consulting, Leader secteur Energie, Deloitte
    Directrice Générale Adjointe, Casablanca Finance City Authority

  • (GMT)
    INDUSTRY OUTLOOK | BIENS DE CONSOMMATION - Covid-19 : le consommateur africain a-t-il changé ?
    Salle DAKAR.

    Il y a dix ans, la BAD estimait que 300 à 500 millions d’Africains appartenaient à la classe moyenne. Un chiffre qui annonçait un avenir radieux pour le secteur du retail. Pourtant, près de 70 % de cette « classe moyenne » appartient en réalité à la tranche la plus basse (dépenses de 2 à 4 $ par jour) dont les comportements de consommation restent très spécifiques. Avec la crise sanitaire, la pression sur le pouvoir d’achat a crû et les consommateurs ont modifié leurs habitudes, se tournant vers le commerce en ligne. Alors que certains opérateurs réajustent leurs ambitions et leur stratégie en matière de production, de distribution et de prix, quelles conclusions doit tirer le secteur de ces transformations ? Comment construire une offre optimale pour le consommateur africain ? 

     

    Points clés 

    • Moyens/besoins : que tirer de la décennie écoulée ? 

    • Coûts élevés vs pouvoir d’achat limité : dimensionner son offre 

    • Bancarisation digitale et e-commerce : quelles conséquences pour les lieux de vente ? 

    Fondateur et Directeur général, Sagaci Research
    Présentatrice de télévision, Canal +
    CEO Export et Partenariats Internationaux, Groupement des Mousquetaires
    Directeur Général Consommateurs, commerce en gros et industrie, CFAO
    President Directeur Général, Yeshi Group
    Vice-Président franchise Afrique de l’Ouest et du Centre, COCA COLA AFRICA
    CEO, Duval Arno Distribution

  • (GMT)
    PANEL | VILLES - Mégalopoles : défis et opportunités d’une urbanisation effrénée
    Salle LAGOS.

    En 2050, 25 % de la population mondiale vivra en Afrique, soit 2,5 milliards d’individus, dont plus de 1 milliard d’urbains. Alors que la plupart des mégalopoles sont déjà saturées et semblent dans l’incapacité d’accueillir des millions d’habitants supplémentaires (32 millions estimés pour Lagos en 2050), les opportunités d’investissement pour le secteur privé sont immenses. Contrôle de la pollution, transition énergétique, planification du développement urbain, réforme des droits de propriété, amélioration des infrastructures routières et numériques, offre de transports : quelles doivent être les priorités de l’aménagement urbain en Afrique et comment répartir les rôles entre le secteur privé et les Etats ? 

     

    Points clés 

    • Foncier, financement : comment parvenir à construire rapidement et à bas coût pour répondre à une demande de logements croissante ? 

    • Transports et infrastructures : comment s’assurer de la coordination entre les financeurs pour améliorer le réaménagement des villes ? 

    • Energie propre et optimisation du réseau routier : quand l’urbanisation digitale change la donne 

    Associé Directeur, Okan
    Managing partner et Associate, Lagos, Boston Consulting Group
    CEO, Group Vivendi Africa
    Président du Conseil d'administration, Envol Immobilier
    Ministre de la coopération internationale, Minister of International Cooperation, Egypt
    Vice-président des solutions intersectorielles, International Finance Corporation (IFC)
    Ministre du Plan et du Développement, Ministère du Plan et du Développement, CÔTE D'IVOIRE

  • (GMT)
    STRATEGIC ROUNDTABLE | INCLUSION FINANCIERE & FISCALITE - Digitalisation : comment capter les 100 milliards de dollars de revenus potentiels supplémentaires ?
    Salle LIBREVILLE.

    La digitalisation des services financiers d’un côté et des services administratifs de l’autre offrent de formidables outils pour accélérer et renforcer l’inclusion financière des populations tout en permettant d’élargir l’assiette fiscale des Etats. Pour l’Afrique, dont les taux de prélèvements fiscaux se situent en moyenne autour de 20% du PIB (contre 34% dans les pays de l’OCDE), le numérique et la révolution digitale ont créé des opportunités sans égale en termes de production de valeur. Cette table ronde réunira des représentants de gouvernements, des CEO et des banquiers multilatéraux qui discuteront des opportunités qu’offre l’économie digitale.   

    Associé, McKinsey & Company

  • (GMT)
    INVEST IN | Mauritanie
    Salle ABIDJAN.

    Rassemblement annuel de référence du secteur privé africain, l’AFRICA CEO FORUM consacre une large part de ses activités au dialogue entre décideurs publics et leaders du monde des affaires. Dans le cadre des sessions «Invest In», les plus hautes autorités de pays africains, Premiers ministres, ministres et hauts fonctionnaires, exposent leur stratégie de développement économique aux investisseurs et PDG. Ces conférences sont l’occasion de dialoguer librement avec les délégations officielles sur de nombreux sujets, de l’environnement des affaires aux projets d’investissements public et privé.

    Associé Gérant, Mazars Maroc
    Président, Président de la République Islamique de Mauritanie
    Directrice Générale, Agence de promotion des investissements en Mauritanie (APIM)
    Ministre des Affaires économiques, et de la Promotion des secteurs productifs, Ministre des Affaires économiques, et de la Promotion des secteurs productifs
    Directeur Général, Star Fish
    Directrice, Direction Générale du Partenariat Public-Privé - Mauritanie
    Directeur général des opérations, MAXAM
    Fondateur et CEO de ARISE IIP, ARISE IS, et ARISE P&L, ARISE IIP, ARISE IS, ARISE P&L

  • (GMT)
    CONVERSATION WITH | Soren Toft
    Salle AFRICA HALL.

    Nommé CEO du géant suisse du fret maritime MSC Mediterranean Shipping Company en décembre 2020, le Danois Soren Toft se retrouve désormais à la tête de la plus grande compagnie logistique d’Afrique. Cette année, MSC a en effet racheté Bolloré Africa Logistics pour 5,7 milliards d’euros après un accord historique. Face à la Sud-Africaine Eleni Giokos, présentatrice sur CNN, Soren Toft répondra sur sa stratégie dans un contexte de bouleversement généralisé des chaînes d’approvisionnement mondiales après les chocs dus à la pandémie et au conflit en Ukraine. 

    Présentatrice et Correspondante, CNN
    CEO, MSC Mediterranean Shipping Company

  • (GMT)
    INDUSTRY OUTLOOK | TRANSPORT LOGISTIQUE - Comment la crise sanitaire révolutionne la logistique africaine
    Salle DAKAR.

    Congestions portuaires, pénurie de conteneurs vides, hausse spectaculaire des taux de fret maritimes (+126 % en 2021)… L’impact de la pandémie sur la logistique est tel qu’il provoque une vaste réorganisation des chaînes d’approvisionnement : révision de la typologie des biens conteneurisés, raccourcissement des routes maritimes et relocalisation industrielle. L’Afrique, qui a vu la concurrence entre logisticiens s’intensifier durant la dernière décennie et, en 2021, le lancement de la ZLECAf, parviendra-t-elle à saisir cette opportunité pour exporter des biens à plus haute valeur ajoutée et développer son marché intérieur par voie terrestre ? Comment logisticiens et transporteurs peuvent participer à cette transformation ? 

     

    Points clés 

    • Repositionnement des flottes et des conteneurs : quelles conséquences pour les capacités maritimes et les exportations du continent ? 

    • Comment l’intégration verticale des opérateurs peut aider l’Afrique à s’inscrire dans les futures chaînes d’approvisionnement mondiales ? 

    • Etats : quel rôle pour tirer profit de la réorganisation du secteur ?  

    Principal, Dalberg Advisors
    Rédactrice en chef, Quartz Africa
    Directrice générale, Groupe Transnet, Transnet
    CEO, LORI SYSTEMS
    Directeur Général région Afrique, Maersk
    Directeur du développement commercial du groupe Tanger Med, secrétaire général de l'Organisation des zones économiques africaines (OZEA), secrétaire général de l'African Ports Task Force (APTF),
    Directrice Afrique de l'Est, International Finance Corporation (IFC)

  • (GMT)
    INDUSTRY OUTLOOK | SANTE - Transferts technologiques, économies d’échelle... : comment libérer le potentiel de l’industrie pharmaceutique africaine ?
    Salle LAGOS.

    Le marché mondial du médicament ne cesse de croître et a dépassé, en 2020, les 1 000 Mds € de revenus. Avec 15 Mds € générés en 2021, en pleine pandémie, l’Afrique suit timidement cette tendance alors même qu’elle peine encore aujourd’hui à accéder aux vaccins. Pour y remédier, les Etats africains multiplient les déclarations en faveur d’une industrialisation locale capable de répondre à ses besoins et d’exporter. Dépendance aux importations de substances actives (API), étroitesse des marchés, manque de main d’œuvre qualifiée et règlementations contraignantes : quelles pistes pour lever les blocages de l’industrie pharmaceutique africaine ? Comment l’Afrique du Sud et le Maroc, qui couvrent 70 à 80% de leurs besoins, y sont-ils parvenus ? 

     

    Points clés 

    • Reconnaissance des autorisations de mises sur le marché, regroupement des brevets… : les clés de l’harmonisation régionale des cadres règlementaires  

    • Transferts technologiques : quels partenariats noués avec les acteurs privés internationaux pour favoriser le partage de connaissance ? 

    • Main d’œuvre local : former et conserver les ingénieurs dont l’Afrique a besoin 

    Journaliste économique, The Africa Report
    Directeur général et associé principal, Boston Consulting Group
    Directrice Générale, Proparco
    Présidente Pays et Responsable, Afrique sub-saharienne, NOVARTIS
    CEO, SAIPH Groupe
    Ministre du Commerce et de l'Industrie et de la Promotion des PME, République de Côte d'Ivoire

  • (GMT)
    INDUSTRY OUTLOOK | DIGITAL - Données numériques : mieux contrôler, mieux exploiter
    Salle LAGOS.

    La souveraineté des données numériques est devenue un enjeu géopolitique mondial en même temps qu’une opportunité économique considérable. Sur un marché aujourd’hui dominé par les compagnies internationales, les enjeux se concentrent désormais sur la localisation des datacenters et l’exploitation des données. En Afrique, 5 Mds $ d’investissements annuels sont justement attendus dans le marché des centres d’hébergement d’ici 2026. Une manne qui peut permettre aux Etats et au secteur privé de reprendre le contrôle de la chaîne de valeur du digital. Réglementation, harmonisation, disponibilité des données : comment concilier stratégie d’indépendance, protection des citoyens et essor de l’économie numérique ? 

     

    Points clés 

    • National ou régional, neutre ou souverain : quel modèle économique viable pour développer les infrastructures d’hébergement ? 

    • Sensibilité des données : arbitrer entre sécurité opportunité économique 

    • Comment offrir aux startups africaines l’écosystème de données le plus favorable à leur épanouissement ? 

    Associé, Risk Advisory, Deloitte
    Rédactrice en chef, Quartz Africa
    CEO, MainOne
    Directeur Général, Afrique subsaharienne, Google Africa
    Vice-président senior, MTN
    Président Enterprise & Cloud, Huawei Northern Africa
    Directeur Général et CEO, Smart Africa

  • (GMT)
    PANEL | WOMEN WORKING FOR CHANGE (WFC) - Gravir la dernière marche
    Salle DAKAR.

    Les raisons de la sous-représentation des femmes aux postes de direction des entreprises et institutions sont bien connues : réseaux exclusifs informels, structures hiérarchiques et un ensemble de facteurs culturels, pour ne pas dire plus. En 2021, seules trois femmes étaient à la tête de l’une des 50 entreprises les plus puissantes d’Afrique. Le manque de diversité au sommet a un coût élevé pour la prospérité du continent : de nombreuses études l’ont montré, plus il y a de femmes aux postes de direction, plus les entreprises privées sont performantes. Comment transformer les obstacles en passerelles pour les femmes dirigeantes ? Et que faudra-t-il pour briser les régimes d’inégalité au sommet ?  

     

    Points clés 

    • Success Stories : quels enseignements tirer du parcours des femmes qui ont réussi à gravir la dernière marche ?  

    • Comment convaincre de la pertinence économique de la parité hommes-femmes au niveau des cadres supérieurs et des conseils d’administration ?  

    • Comment collecter davantage de données et affiner la compréhension du sujet de la représentation féminine sur le continent Africain ? 

    Présidente exécutive, Kalagadi Manganese
    Associé, McKinsey & Company
    Journaliste Indépendante, SKY NEWS
    Directrice Générale, Cadyst Consumer Group
    Présidente et Directrice Générale, SITA
    Vice-Présidente- Corporate Affairs, Glencore RDC
    Directrice Générale, BANK OF AMERICA
    Vice-président, Affaires publiques, communications et développement durable, Afrique, Coca-Cola Africa

  • (GMT)
    BUSINESS CASE | Data : comment retirer de la valeur des données et des algorithmes ?
    Salle DAKAR.

    Les data et l’IA constituent désormais une source de création de valeur et d’avantages compétitifs décisive dans le monde. En Afrique, compte tenu du niveau maturité digitale, le potentiel business reste important et la capacité à se différencier des compétiteurs est grande. Toutefois, réussir à valoriser les données et à les intégrer dans les décisions et les opérations sur le terrain nécessite une transformation semée d’embûches : accès aux talents, investissement dans les plateformes technologiques, respect d’une régulation en constante évolution, focalisation sur les use cases à forte valeur… Deux dirigeants partagent leur expérience sur la manière dont ils ont pensé l’exploitation de leur data et la façon de renforcer la confiance des consommateurs. 

    Directeur général et Associé, Casablanca, Boston Consulting Group
    Directrice Régionale UEMOA, Wave Mobile Money
    Vice-Président Afrique, Jumia

  • (GMT)
    STRATEGIC ROUNDTABLE | SANTE - Quelles actions et réformes pour pérenniser la e-santé en Afrique ?
    Salle LIBREVILLE.

    Longtemps prophétisée comme activité d’avenir, la e-santé paraît enfin décoller sur le continent. Chéries par le capital-risque dont les investissements dans la santé ont doublé depuis 2015, les applications numériques ont connu un élan sans précédent à la faveur de la crise de la Covid-19.  Lors de cette table ronde, banquiers multilatéraux, capitaux-investisseurs, entrepreneurs et législateurs tenteront de déterminer les mécanismes à actionner en priorité pour favoriser un essor pérenne du secteur. 

    Associé, McKinsey & Company - Founder at QuantumBlack

  • (GMT)
    STRATEGIC ROUNDTABLE | Waste Management : Comment accélérer la transition vers l’économie circulaire ?
    Salle NAIROBI.

    Les Etats africains génèrent en moyenne 0.5kg de déchet par personne chaque jour. Soit le ratio le plus faible au monde. Toutefois, la quantité de déchets générée sur le continent devrait passer de 200 à 500 millions de tonnes d’ici à 2050. Pour améliorer le système de gestion des déchets solides, les Etats s’appuient en partie sur le secteur privé qui, dans certains cas, contribue à alléger la pression financière pesant sur les municipalités tout en dispensant une expertise opérationnelle. Néanmoins, le taux de collecte devrait rester en dessous de 70% d’ici 2025. Au cours de cette session à huit clos, CEO, banquiers et représentants de gouvernement discuteront d’une coordination multipartite visant à accélérer la transition vers des systèmes plus durables.

    Gestionnaire principal des investissements, International Finance Corporation (IFC)
    Gestionnaire principal des investissements, International Finance Corporation (IFC)

  • (GMT)
    BAROMETRE DES CEOs
    Salle AFRICA HALL.
    Présentatrice et Correspondante, CNN
    Directeur Général, Deloitte

  • (GMT)
    CEO TALK | The Africa we want
    Salle AFRICA HALL.

    La crise sanitaire a plus que jamais mis en lumière la dépendance du continent à l’égard du reste du monde. En 2020, l’Afrique a connu sa plus forte récession depuis 50 ans, une baisse de 16 % des IDE et une chute de 8,5 % des exportations. Depuis lors, de nombreuses voix se font entendre afin que le commerce intra-africain (~15% du commerce total) et la production locale constituent l’épine dorsale de la stratégie de croissance africaine. Comment les CEOs perçoivent-ils cette ambition ? Et selon quelles modalités peuvent-ils y participer ? Les plus grands dirigeants du continent partagent leur vision d’une Afrique plus résiliente aux chocs. 

     

    Points clés   

    • La recherche de souveraineté menace-t-elle la compétitivité du secteur privé ? 

    • ZLECAf : sortir du blocage 

    • Comment le secteur privé peut-il davantage participer à la définition des stratégies nationales ? 

    Associé Gérant, Mazars Maroc
    Président, Massmart Holdings, Aspen Pharmacare Holdings, Massmart Holding
    CEO Régionale, Allianz Africa
    CEO, ADS Global
    CEO Fondateur, CHO GROUP

  • (GMT)
    PANEL PRESIDENTIEL | Résister face aux crises
    Salle AFRICA HALL.

    Les alertes se multiplient sur la sécurité et la stabilité en Afrique. L’offensive russe en Ukraine, intervenue après deux longues années de crise sanitaire, a provoqué une perturbation des chaînes logistiques et des pénuries mondiales, poussant les prix à la hausse, en particulier du blé (+70% depuis janvier). Elles aggravent une situation alimentaire continentale déjà sous tension, conséquence d’une dépendance excessive aux importations, de l’augmentation des épisodes climatiques extrêmes et d’une situation sécuritaire dégradée, en particulier au Sahel. Conflits armés et insécurité alimentaire s’alimentant l’un l’autre dans un cycle infernal. Trois présidents africains se réunissent pour débattre des moyens qui permettront de surmonter les crises alimentaires, sécuritaires et climatiques actuelles et à venir. 

     

    Journaliste et présentatrice, France 24
    Directeur Général, International Finance Corporation (IFC)
    Président, Présidence de la République du Sénégal
    Président, Présidence Niger
    Président, République de Côte d'Ivoire

  • (GMT)
    CEREMONIE DE CLÔTURE
    Salle AFRICA HALL.