01 Avr 22

Comment optimiser la contribution de l’économie numérique ?

Avec une création de valeur estimée à près de 20% du PIB mondial, l’économie numérique représente une source de recettes nouvelles importantes pour les budgets des Etats. En parallèle, la digitalisation des économies et des services administratifs offre de nouveaux outils pour élargir l’assiette fiscale. Pour l’Afrique, dont les taux de prélèvements fiscaux se situent en moyenne autour de 20% du PIB contre 34% dans les pays de l’OCDE, la révolution digitale constitue dès lors une aubaine en matière de collecte de l’impôt. Cette table ronde qui réunira des représentants de gouvernements, des CEO de l’économie numérique et des banquiers multilatéraux propose de débattre des nouvelles opportunités offertes par le digital en matière de fiscalité.  

 

Points de discussion :  

  1. Numérisation de la collecte des impôts et des services administratifs : quels sont les écueils à éviter ?  

  1. Impôts : comment taxer les acteurs du numériques sans nuire à leur développement ?  

  1. Réduire l’économie informelle grâce au digital : étude de cas  

  1. Quelle coopération entre plateformes numériques, gouvernements et autorités fiscales afin de faciliter et simplifier la collecte des impôts ?