Les intervenants

Massogbè Touré

Massogbé Touré, Présidente Directrice générale de SITA S.A est la pionnière de la filière anacarde Côte d’Ivoire. Femme d’action et visionnaire, elle donnera une nouvelle trajectoire à sa carrière professionnelle en quittant son poste de cadre commerciale d’une multinationale pour se consacrer à la production de l’anacarde. En 1981, elle prend l’initiative d’organiser les femmes rurales en créant la Coopérative des Planteurs d’Anacardier de Côte d’Ivoire (COPLACI). Elle lance une campagne promotionnelle de culture de la noix de cajou en offrant des semences dans de nombreux villages de la région d’Odienné et dans presque tout le nord du pays. Cette stratégie efficace est un réel succès et produira des résultats concrets : de 120 ha en 1980, la zone couverte par la campagne compte aujourd’hui plus de 30 000 ha d’anacardiers. Ce coup d’essai est un coup de maître. Avec abnégation et une gestion efficiente de sa coopérative, elle s’ouvre un nouvel horizon en fondant en 2000, la société SITA S.A spécialisée dans la production, l’exportation et la transformation des noix de cajou. En 2013, dans l’optique d’offrir des services financiers adaptés aux réalités des producteurs, paysans et commerçants, elle fonde la CEDAICI (Caisse d’épargne pour le développement agricole et industriel de Côte d’Ivoire) au capital de 500 millions de francs CFA.

 

Forte d’une riche et longue expérience de chef d’entreprise et d’acteur de premier plan du développement de la filière cajou et en sa qualité de membre du Conseil d’Administration du Conseil du Coton et de l’Anacarde, Massogbé Diabaté Touré a fortement contribué à définir et à harmoniser les politiques pour une meilleure organisation de la filière qui ont contribué à améliorer les revenus des planteurs. Elle s’est résolument engagée à positionner l’anacarde comme un potentiel économique, poussant de grandes institutions financières à accompagner les initiatives et les projets de développement de la filière. Massogbé Diabaté Touré attache une très grande importance à la transformation, car elle croit profondément que c’est le seul moyen de tirer le meilleur parti de l’anacarde, qui offre aujourd’hui de multiples possibilités
d’usage.

 

Massogbé Touré est aussi :

• Présidente de l’Association pour le Développement de la Filière Cajou Africaine (ADEFICA)
• Vice-présidente du patronat ivoirien
• Directrice Pays de la Table ronde des hommes d’affaires africains (ABR)
• Présidente régionale de New Faces New Voices
• Présidente nationale de la Fédération des Femmes Entrepreneurs et Femmes d’Affaires de la CEDEAO
• Officier de l’Ordre du mérite national
• Chevalier de l’Ordre français du mérite agricole
• Commandeur de l’Ordre du mérite ivoirien