28 Mar 2024 / Article

Entretien avec Djalal Khimdjee, Directeur Général Délégué, Proparco

Africa CEO Forum : Atteindre la parité sur le continent africain prendra plus de 150 ans. Comment le secteur privé et les institutions de financement du développement (IFD) peuvent-ils collaborer pour éliminer les inégalités de genre ?


Djalal Khimdjee :
Le secteur privé – comme pourvoyeur de biens et services, d’emplois et de financements – a un rôle essentiel à jouer dans la réduction des inégalités. En tant qu’institution financière de développement, Proparco accompagne les entreprises privées proactives dans l’identification et la prévention des inégalités, que ce soit en leur sein ou auprès de leurs clients.
Proparco a par exemple récemment financé un réseau de bus électriques à Dakar. En plus d’un prêt d’environ 40 millions d’euros, Proparco a intégré une composante genre à ce projet avec un double objectif : renforcer l’accès quotidien de 125 000 femmes aux moyens de transports dans des conditions de sécurité satisfaisantes pour les utilisatrices et promouvoir l’emploi des femmes dans un secteur des transports à forte prédominance masculine. Rappelons que près de 450 millions d’emplois devront être créés d’ici 2050 en Afrique et que 60% des emplois sont générés par des PME.  Proparco est par ailleurs actionnaire d’Enda Tamweel une institution de microfinance en Tunisie. Son financement a permis à 82 000 femmes de bénéficier d’un prêt de microfinance. Là encore, au-delà du financement, un accompagnement technique de Proparco a permis d’accompagner Enda Tamweel dans le développement de processus internes pour soutenir l’émancipation des femmes : une stratégie genre a été mise en place, des études sur l’accès des clientes aux services financiers ont été réalisée, des formations à l’éducation financière des femmes ont été déployées.

Comment Proparco intègre-t-elle la dimension de genre en tant que stratégie commerciale au cœur de ses opérations et initiatives ?

Djalal Khimdjee : Depuis 2018, Proparco s’est engagée dans la lutte contre les inégalités de genre en tant que membre fondateur du 2X Challenge aux côtés de six autres IFD. L’objectif de cette initiative est de mobiliser le secteur privé pour contribuer à l’essor des femmes comme entrepreneures, dirigeantes d’entreprises, employées afin qu’elles puissent également avoir un accès équitable aux biens et services.
Grâce à cette initiative, plus de 25 milliards de dollars de financement contribuant à la réduction des inégalités de genre ont été déployés par les IFD depuis 2018, dont 1 milliard de dollars par Proparco. La réduction des inégalités de genre demeure un des objectifs majeurs de la nouvelle stratégie de Proparco. À ce titre, sur la période 2023-2025, nous avons pour objectif de financer 2 milliards de dollars de projets contribuant à la rédaction des inégalités de genre selon les critères de l’initiative 2X Challenge –  soit une ambition deux fois plus important que sur les 5 dernières années.

Africa CEO Forum : Comment Proparco apporte-t-elle un soutien à vos clients afin de les aider à intégrer la dimension de genre en tant que stratégie financière dans leurs pratiques et projets ?

Djalal Khimdjee : Afin d’accompagner au mieux nos clients sur la thématique, nous avons créé de nouvelles offres d’accompagnement technique pour nos clients entreprises et institutions financières qui permettent de répondre à des besoins propres à chaque client. Cette offre d’accompagnement technique offre la possibilité d’établir un bilan des pratiques internes, de construire ou d’améliorer avec le client un plan d’action genre et enfin de l’implémenter avec l’aide de nos experts. Nous avons ainsi financé et accompagné l’entreprise Respublica en Afrique du Sud afin de les aider à développer une offre de logements suffisante et appropriée dans un contexte de vulnérabilité des femmes. Ce projet a permis de créer des logements étudiants abordables pour 3 100 nouveaux étudiants issus de milieux défavorisés, dont 60 % de femmes. L’accompagnement technique a notamment permis en interne de créer un comité de transformation et d’équité afin de promouvoir activement l’égalité des chances pour tous les membres du personnel, indépendamment de leur genre, origine ethnique. Ainsi que de mettre en œuvre des initiatives permettant de protéger les étudiantes contre les violences basées sur le genre et le harcèlement sexuel. Nous construisons également des partenariats avec des initiatives internationales et sectorielles tel que le Financial Alliance for Women afin de créer des mécanismes incitatifs pour nos clients et tenter de sensibiliser les écosystèmes au soutien à l’égalité de genre.

 

Africa CEO Forum : Quels sont pour vous les prochains défis identifiés pour atteindre l’égalité de genre et accroitre l’impact des opérations de Proparco sur les femmes ?

Djalal Khimdjee : Le principal enjeu à venir sera de parvenir à poursuivre notre action et concrétiser nos ambitions en faveur de l’égalité de genre dans des contextes opérationnels mouvants au sein desquels les droits des femmes ne sont pas toujours acquis et peuvent être remis en cause. Au-delà des contextes, afin d’accroitre l’impact des opérations de Proparco sur les femmes, il nous a semblé nécessaire de capitaliser sur l’impact de nos financements depuis 2018, afin de pouvoir en tirer des leçons et améliorer notre approche.  À ce titre, une première campagne de suivi sur les projets qualifiés genre a été conduite. Celle-ci a notamment révélé qu’en 2023, plus de 90% des partenaires financés par Proparco qui remplissent les critères de qualification au 2X Challenge ont maintenu ou amélioré les critères qualifiants. Ce qui est encourageant.
Par ailleurs, dans l’objectif d’améliorer nos pratiques et de contribuer à l’évolution des connaissances du secteur, nous lançons une évaluation ex post qui vise à évaluer l’impact de nos financements et de nos accompagnements techniques non seulement sur nos partenaires mais aussi sur les femmes bénéficiaires finales de notre action.

 

A propos de Proparco

Proparco, filiale du groupe Agence française de développement, agit depuis plus de 45 ans aux côtés des acteurs privés au service d’un monde plus juste et plus durable. Dotée d’un réseau international de 23 implantations locales, Proparco est au plus proche de ses partenaires pour construire les solutions durables en réponse aux enjeux environnementaux et sociaux en Afrique, au Moyen-Orient, en Asie et en Amérique latine. Proparco dispose d’une expertise sectorielle, d’une gamme d’outils financiers diversifiée et adaptée aux différents stades de développement de l’entreprise notamment avec sa filiale Digital Africa et d’une offre d’accompagnement technique Propulse, pour démultiplier les impacts et la performance de ses partenaires.

Avec sa nouvelle stratégie 2023-2027 « Agir ensemble pour plus d’impacts », Proparco explore, renforce et amplifie ses modes d’intervention avec ses partenaires. Pour en savoir plus : https://www.proparco.fr/fr/strategie.

Plus d’informations: http://www.proparco.fr | @Proparco | LinkedIn

 

Retour

A consulter aussi

02 Mar 2022 /

« Nous n’avons pas besoin de ressources naturelles pour nous développer »

07 Jan 2022 / Article

Mbokodo Building : construire des routes, casser les codes

02 Mar 2022 /

Le Bénin a gagné en fiabilité et en transparence