Re-thinking Africa’s business model

Après 15 années de progression soutenue, l’Afrique fait face à des vents moins favorables. Même si certains pays comme le Sénégal, la Côte d’Ivoire, l’Éthiopie et la Tanzanie, font encore partie des bons élèves et affichent des performances de classe mondiale, la croissance attendue à 3 % en 2016 – bien loin des 6 % atteints il y a dix ans –, appelle à analyser plus finement la nature du boom économique des années 2000.

Pendant près de 15 ans, le continent a tiré parti de ses richesses naturelles, suscité des investissements locaux et internationaux dans certains secteurs, notamment les télécoms, la finance ou encore l’agro-industrie et, de manière générale, s’est enfin positionné sur la carte mondiale des investissements. Mais ces acquis de la « décennie glorieuse » ne doivent pas faire oublier que, faute d’améliorations structurelles suffisantes, les chantiers de la diversification, l’industrialisation, la compétitivité et la bonne gouvernance des économies africaines n’ont pas tous été menés à bien, comme en témoigne le retour sur le devant de la scène des préoccupations anciennes d’endettement et de déséquilibres macroéconomiques.

« Le secteur privé doit jouer un rôle encore plus central dans la transformation durable du modèle économique africain, affirme Amir Ben Yahmed, président du AFRICA CEO FORUM. En plaçant cette édition 2017 sous le thème “Re-thinking Africa’s business model”, nous avons choisi de porter le débat sur les évolutions qui s’imposent pour réussir ce nouveau cycle économique. » Libérer l’innovation et toutes les énergies entrepreneuriales, celles des start-up comme celles des jeunes et des femmes, accroître l’attractivité de l’Afrique pour les investisseurs internationaux, améliorer la compétitivité des places boursières ou encore encourager la création d’activités plus fortement exportatrices font ainsi partie des thèmes majeurs de cette 5e édition.

Les 20 et 21 mars à Genève, dans le cadre du AFRICA CEO FORUM 2017, plus de 1 000 personnalités africaines et internationales de l’industrie, de la finance et de la politique pourront débattre de ces thèmes d’avenir lors de conférences de premier plan et de tables rondes de haut niveau, tout en bénéficiant de nombreuses occasions de rencontres d’affaires.

Nous sommes ravis de vous accueillir pour un cocktail de bienvenue le 19 mars à 19h à l’hôtel Intercontinental (sur présentation du badge de participation à l’événement).

Salle Africa

Réinventer le « business model » africain

Dévaluation des monnaies, baisses des commandes publiques, limitation des importations : depuis deux ans, la crise affecte nombre d’entreprises et de consommateurs. À cela s’ajoute une montée des revendications sociales, y compris dans des pays épargnés par les difficultés économiques. Ce double constat révèle les limites des politiques conduites jusqu’à présent et ouvre clairement le débat sur les réformes sectorielles et structurelles indispensables pour installer enfin une croissance solide, durable et inclusive.

Points clés :

  • Quinze années de croissance africaine : un bilan en trompe l’œil ?
  • Courses aux devises, infrastructures, développement humain, digitalisation : quatre chantiers à entreprendre d’urgence.
  • Secteur privé : quelle contribution à la réussite de ce nouveau business model ?

Intervenants


2017 INDUSTRY OUTLOOK – PRIVATE EQUITY

salle Addis Abeba

Dix ans de Private Equity en Afrique : faut-il repenser le modèle ?

Les levées de fonds de Private Equity (PE) pour l’Afrique ont doublé en dix ans pour atteindre 16,2 milliards de dollars sur la période 2010-2015. En revanche, même si elles ont continué de progresser en 2016, les investissements des fonds de PE  sur le continent ont, pour leur part, connu un ralentissement significatif. Les formes traditionnelles d’investissement en PE sont-elles toujours adaptées aux réalités des entreprises africaines ?

Points clés :

  • Ajustement conjoncturel ou raréfaction des cibles : comment expliquer la baisse du nombre d’opérations en 2016 ?
  • Quels modes de fonctionnement des fonds sont les plus appropriés au contexte africain ? (horizon et taille de l’investissement, secteur d’activité, greenfield, gestion opérationnelle…)
  • Capital risque, Club Deals, Management Buyout… Quelles sont les meilleures alternatives pour accompagner le développement du Private Equity en Afrique ?

Intervenants


2017 INDUSTRY OUTLOOK – INDUSTRIE AGROALIMENTAIRE

salle Dakar

Dix marchés d’avenir pour l’industrie agroalimentaire africaine

La consommation de volaille a augmenté de 90 % en dix ans en Afrique de l’Ouest, celle de lait a progressé de 5 % par an en Afrique de l’Est… Le boom de la demande soutient la croissance des opérateurs africains, préfigurant l’avènement d’une industrie agroalimentaire de taille significative. Toutefois, de nombreux défis doivent encore être relevés, aussi bien par le secteur privé que les pouvoirs publics, comme l’amélioration de la productivité ou encore la mobilisation du foncier. Quelles stratégies sont déployées à travers le continent pour stimuler le secteur ? Quelles sont les priorités à court terme pour développer des filières compétitives?

Points clés :

  • Aviculture, maraichage, horticulture, oléagineux… Quelles sont les filières à fort potentiel pour les cinq prochaines années ?
  • Savoir-faire, financement, productivité, qualité : les leviers de développement des acteurs africains de l’agrobusiness.
  • Foncier, fiscalité, énergie, commerce extérieur : comment l’État peut soutenir les initiatives du secteur privé pour structurer des filières agroalimentaires à forte valeur ajoutée ?

Intervenants

Salle Africa

Femmes et entreprises, l’union fait la force

Malgré des avancées significatives, il reste bien trop d’obstacles au leadership des femmes en Afrique et à leur ascension dans les entreprises. Elles font pourtant leurs preuves : les groupes dont le management est féminin à plus de 25 % présentent une rentabilité opérationnelle (EBIT) 20 % supérieure. Cependant beaucoup reste à faire pour qu’elles contribuent pleinement à l’amélioration des performances. Quelles pistes pour promouvoir le leadership féminin dans l’entreprise?

Points clés :

  • Quelles sont les clés du leadership féminin africain ?
  • Quelles solutions concrètes pour favoriser le développement de la nouvelle génération de femmes leaders africaines ? (flexibilité, mentoring…)
  • Retour d’expériences : pourquoi le leadership féminin est au cœur des stratégies d’entreprises ?

 

Intervenants


DRIVING CHANGE – TRANSFORMATION DIGITALE

salle dakar

Transformation digitale, le rendez-vous à ne pas manquer

Quand la banque britannique HSBC investit deux milliards de dollars dans sa transformation digitale, la Tanzanie dépense quatre fois moins pour son informatisation, secteurs public et privé confondus. Face à l’accélération des efforts des pays et entreprises à travers le monde, les entreprises africaines amorcent à peine leur révolution numérique et l’écart menace de se creuser. Des relations clients à la production, toutes les fonctions sont désormais concernées et doivent évoluer de manière significative. Au-delà de la prise de conscience, comment réussir cette transition nécessaire dans la course à la compétitivité ?

Points clés :

  • Comment le digital a déjà conduit à repenser le business model et la mission d’entreprises africaines ? (ex. Logistique)
  • Retours d’expériences des géants du digital en Afrique (ex. IBM, Oracle).
  • Quelles priorités, quels modes de management pour accompagner la transformation digitale ? Partage de bonnes pratiques sur les fonctions clés de l’entreprise.

Intervenants


BUILDING THE NEW AFRICAN ECONOMY – COMMERCE EXTÉRIEUR

Salle Africa

Nationalisme, régionalisme, libre-échange… Quels choix pour l’Afrique ?

Quand le président américain brandit la devise « America First » et que le président chinois réplique en se faisant l’apôtre du libre-échange, le commerce mondial avance à reculons. Le protectionnisme revient à l’ordre du jour. Cette nouvelle donne interpelle nombre de dirigeants en Afrique, qui voudraient que les prochains Samsung, Toyota ou Huawei soient africains. Faut-il, s’inspirant de l’Asie, protéger les entreprises et les subventionner pour y parvenir ? Ou bien décider que le libéralisme reste le plus sûr chemin vers la prospérité ? Quelle que soit l’orientation choisie, elle aura des répercussions considérables sur les entreprises et le système financier du continent.

Points clés :

  • Peut-on parler de protectionnisme à l’africaine ? Le Maroc, le Rwanda et l’Éthiopie ont-ils la clé du « smart protectionism » ?
  • Quelles seront les conséquences pour les marchés africains d’une éventuelle guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine ?
  • Les blocs régionaux africains sont-ils en mesure de promouvoir un champion multinational, comme l’Europe l’a fait avec Airbus ? Quelles sont les règles relatives à la concurrence au sein de ces espaces ?

Intervenants


2017 INDUSTRY OUTLOOK – FINTECH

Salle Dakar

Distribution, banques, télécoms… Ce que la Fintech va changer

Avec plus de 80 % des paiements mobiles mondiaux et des accès à internet mobile qui progressent à pas de géant, l’Afrique est le marché le plus dynamique des technologies financières (Fintech). En multipliant les possibilités, bien au-delà des paiements et des transferts d’argent, cette nouvelle industrie promet de transformer en profondeur les économies africaines dans la décennie à venir. À quels bouleversements faut-il s’attendre ? Comment les outils mis en place par les banques, les opérateurs télécoms et les entreprises utilisatrices vont-ils transformer les échanges financiers ?

Points clés :

  • Du paiement mobile aux crypto-monnaies : tour d’horizon des succès et nouvelles tendances de la Fintech en Afrique.
  • Télécoms, banques : quels sont les choix stratégiques en cours ? quels impacts sur leurs activités ? quelles perspectives sur la régulation du secteur ?
  • Quels secteurs seront le plus impactés ? À quels usages doit-on s’attendre ? Comment les entreprises africaines peuvent-elles anticiper ces changements ?

Intervenants


DRIVING CHANGE – FAMILY BUSINESS

salle Casablanca

Family business : quels outils modernes pour la gestion des actifs familiaux ?

La décennie glorieuse a permis aux groupes familiaux africains de connaitre un rythme soutenu de développement. Ceux qui atteignent aujourd’hui une taille critique doivent faire face à des problématiques nouvelles liées au patrimoine familial, matériel et immatériel. Différentes stratégies de gestion ont fait leur preuve dans les pays d’Amérique Latine ou du Moyen-Orient, qui comptent en moyenne 70 % de groupes familiaux dans le Top 100 de leurs entreprises (contre environ 20 % en Afrique). Les locomotives africaines du Family Business peuvent-elles s’en inspirer ?

Points clés :

  • Patrimoine : le modèle du Family Office, en vogue à l’international, est-il adapté à l’Afrique ? Quelles autres options ?
  • Philanthropie : comment et pourquoi développer une fondation portant les valeurs familiales ?
  • Comment faire de l’image familiale un actif ?

Intervenants


THE CEO ROUNDTABLE – SANTÉ

salle conakry

Réunion de travail favorisant les échanges entre les participants, leur permettant d’apprécier les tendances d’évolution du secteur et de partager expérience et bonnes pratiques avec leurs homologues. Inscription préalable obligatoire.


2017 INDUSTRY OUTLOOK – ÉLECTRICITÉ

Salle Casablanca

Quels marchés pour l’électricité hors-réseau en Afrique ?

Le réseau à construire pour électrifier toutes les régions du continent, même les plus isolées, coûterait 830 milliards de dollars… Un tel montant plaide en faveur des solutions hors-réseau (off-grid). Elles permettent de répartir les investissements et elles offrent une multitude d’opportunités aux entreprises dans l’électrification de villages, d’immeubles ou d’usines par les moyens conventionnels ou les énergies renouvelables. À quelles conditions le “off-grid” peut-il devenir un relais de croissance et favoriser l’avènement d’une nouvelle filière africaine de l’électricité ?

Points clés :

  • Case study : quelles réalisations dans les pays leaders du “off-grid” sur le continent ?
  • Production d’électricité, d’équipements électriques, financement, maintenance : quelles opportunités pour les entreprises africaines ?
  • De la régulation aux modes de financement, quel est le rôle de l’État pour accompagner le développement des acteurs de cette nouvelle filière ?

 

Intervenants


THE FUTURE OF LEADERSHIP – DÉVELOPPER DES LEADERS

salle dakar

Comment développer des leaders au sein de son entreprise

Pour faire face aux multiples fronts de développement ouverts ces dernières années, les entreprises et les CEOs africains cherchent désormais bien plus que des managers fiables et motivés. La question du leadership devient clé pour assurer le décollage des futurs champions africains. De plus en plus grandes et présentes sur le continent, les entreprises cherchent désormais à favoriser l’émergence de leaders capables de prendre le relais dans les décennies à venir. Comment créer une culture favorisant le développement de leaders capables d’épauler les CEOs ?

Points clés :

  • Quels modèles de partage du leadership pour faire émerger des leaders au sein de son entreprise ?
  • Coaching, mentoring, réseaux… Quels outils pour développer les capacités de leadership ?

Intervenants

salle addis abeba

Les plus hautes autorités de Guinée présentent la stratégie de développement économique du pays et dialoguent avec les participants à propos des plus importants projets d’investissements public et privé qu’elle met en œuvre.

Intervenants